Accueil  > Actualités Harcèlement sexuel  > 03/2012 : Algérie-Harcèlement

03/2012 : Algérie-Harcèlement sexuel : une réalité cauchemardesque

Pour cette journée mondiale de la femme, j’aurais voulu débattre avec vous un phénomène de société extrêmement répandu mais dont on parle cependant très peu : L’harcèlement sexuel.

Et pour comprendre plus ce sujet tabou et en manque des études fiables en Algérie, j’ai pris un exemple d’un autre pays arabe musulman où la société partage pas mal de ressemblances que la notre.

Selon une étude en Égypte réalisée par ECWR (Egyptian Center for Women’s Rights), 83% des Egyptiennes et 98% de femmes étrangères ont déclaré avoir été victimes de harcèlement sexuel, le plus souvent dans la rue et dans les transports en commun. Un grand nombre d’hommes 62,4% reconnaît avoir harcelé sexuellement des femmes.

Seulement 2,4% des femmes égyptiennes et 7,5% des femmes étrangères ayant été victimes de violences sexuelles ont recouru à la police. La plupart n’a pas porté plainte pensant que cela serait inutile, que rien ne serait fait. L’étude dénonce également le fait que souvent, les policiers se moquent ou harcèlent à leur tour les femmes qui viennent dénoncer les attaques, raison supplémentaire pour elles de se taire. Nombreuses sont les femmes qui ne dénoncent pas aux autorités les crimes dont elles sont victimes parce qu’elles craignent pour leur propre réputation.

Quelque 53,8% des hommes pensent et disent que les femmes sont responsables du harcèlement sexuel qu’elles subissent. Les raisons invoquées sont qu’elles portent des tenues non appropriées et qu’elles trouvent du plaisir à provoquer les hommes. Quelques femmes égyptiennes sont d’accord avec l’idée que les femmes attirent l’attention sur elles quand elles portent, par exemple, des vêtements "moulants".

Les choses sont en train de changer en matière de harcèlement sexuel. En février de cette année, un projet de loi a été présenté au parlement égyptien visant à pénaliser plus sévèrement ce type de délit. La loi prévoit également d’obliger la police à intervenir plus vigoureusement dans les cas de harcèlement sexuel.

Les questions qui se posent : Pourquoi de notre pays n’existe pas des lois qui pénalisent très sévèrement les harceleurs ?- Et pourquoi les associations féminines ne dénoncent pas ce genre de pratiques sans tabou ?

Voir en ligne : Source : nessnews.com

Actualités Harcèlement sexuel

Contact  |  Mentions légales  |  Plan du site