Accueil  > Actualités Harcèlement sexuel  > 12/2011 :Israël- Il risque (...)

12/2011 :Israël- Il risque la prison pour avoir insulté une soldate israélienne

Un tribunal de Jérusalem a inculpé jeudi pour harcèlement sexuel un Juif orthodoxe soupçonné d’avoir insulté une jeune soldate qui avait refusé de s’asseoir à l’arrière d’un autobus.

Le tribunal de police de Jérusalem a inculpé Schlomo Fuchs, un père de famille âgé de 44 ans, de harcèlement sexuel pour avoir insulté à plusieurs reprise la jeune soldate, la traitant notamment de "putain", parce qu’elle avait refusé de prendre place sur les banquettes arrières du véhicule comme il le lui enjoignait.

"Le phénomène croissant de discrimination des femmes met en danger la société démocratique", a notamment souligné la juge du tribunal, Eilat Diskin.

Le suspect, appréhendé mercredi, risque une peine maximale de deux ans de prison ferme. Il a fait appel devant le tribunal de district de Jérusalem, selon la télévision publique israélienne. Le tribunal de police a autorisé sa remise en liberté provisoire jusqu’à son jugement, à condition qu’il dépose une caution de 20’000 shekels (4000 euros), qu’il n’a pas été en mesure de produire. En conséquence, il a été maintenu en détention, a indiqué une porte-parole de la police, Louba Masri.

Heurts entre policiers et intégristes

Les discriminations à l’égard des femmes imposées par une frange radicale de Juifs ultra-orthodoxes ont suscité une vive émotion en Israël à la suite d’une série d’incidents, forçant les dirigeants politiques à réagir.

Jeudi soir, des centaines de juifs orthodoxes ont à nouveau manifesté dans la ville de Beit Shemesh, près de Jérusalem, théâtre ces derniers jours de heurts entre policiers et intégristes juifs réclamant une séparation stricte entre hommes et femmes.

Des juifs orthodoxes ont incendié des poubelles et lancé des pierres sur les forces de l’ordre, a encore indiqué la porte-parole de la police. "Il n’y a pas eu de blessé, et trois manifestants ont été arrêtés", a-t-elle précisé.

Selon la radio publique israélienne, le conseiller juridique du gouvernement Yéhouda Weinstein a constitué jeudi une équipe qui doit présenter des recommandations pour juguler le phénomène.

Ces recommandations concernent les domaines pénal, administratif et législatif, et devraient notamment prévoir des inculpations plus sévères contre les auteurs d’agressions verbales ou physiques visant des femmes, a précisé le journal en ligne Ynet.

Voir suite de l’affaire :http://jforum.fr/actualites/article/israel-liberation-d-un-juif

Voir en ligne : Source : La matin.ch

Actualités Harcèlement sexuel

Contact  |  Mentions légales  |  Plan du site