Accueil  > Le droit  > Droit international  > 1993 - Article 18 de la (...)

1993 - Article 18 de la conférence Conférence mondiale sur les droits de l’homme, Vienne, 1993

La conférence mondiale des Droits de l’Homme qui a lieu du 14 au 25 juin 1993 à Vienne reconnaît officiellement dans l’article 18 de sa déclaration et de son programme d’action que la violence liée au sexe constitue une violation des droits fondamentaux des femmes...

- Source : Site du Haut commissariat aux Droits de l’homme de l’ONU

Article 18

Les droits fondamentaux des femmes et des fillettes font inaliénablement, intégralement et indissociablement partie des droits universels de la personne. L’égale et pleine participation des femmes à la vie politique, civile, économique, sociale et culturelle, aux niveaux national, régional et international, et l’élimination totale de toutes les formes de discrimination fondées sur le sexe sont des objectifs prioritaires de la communauté internationale.

Les violences qui s’exercent en fonction du sexe et toutes les formes de harcèlement et d’exploitation sexuels, y compris celles qui sont la conséquence de préjugés culturels et d’une traite internationale, sont incompatibles avec la dignité et la valeur de la personne humaine et doivent être éliminées. On peut y parvenir au moyen de mesures juridiques et grâce à une action nationale et à la coopération internationale dans divers domaines comme le développement économique et social, l’éducation, la protection de la maternité, les soins de santé et l’aide sociale.

Les droits fondamentaux des femmes doivent faire partie intégrante des activités de l’Organisation des Nations Unies dans le domaine des droits de l’homme, qui doivent inclure notamment la promotion de tous les instruments en la matière qui concernent les femmes.

La Conférence mondiale sur les droits de l’homme demande instamment aux gouvernements, aux institutions, aux organisations intergouvernementales et non gouvernementales d’intensifier leurs efforts en vue de protéger et de promouvoir les droits fondamentaux des femmes et des fillettes.

Contact  |  Mentions légales  |  Plan du site