Accueil  > Violences sexuelles et (...)  > Les types de violences (...)

Les types de violences sexistes et sexuelles

Les types de violences sexuelles et sexistes sont :

- Les agressions sexuelles :

« Constitue une agression sexuelle toute atteinte sexuelle commise avec violence, contrainte, menace ou surprise (…) » (Article 222-22 du Code pénal). Les attouchements imposés sur les parties sexuelles ou connotées sexuellement (les fesses, le sexe, les seins, la bouche, les cuisses) sont des agressions sexuelles .

- L’exhibition sexuelle : « (…) imposée à la vue d’autrui dans un lieu accessible au regard du public (…) » (Article 222,32 du Code pénal). Précisons que l’entreprise est considérée comme un lieu public, l’exhibition sexuelle y est donc pénalement répréhensible.

- Le viol : « Tout acte de pénétration sexuelle de quelque nature que ce soit commis sur la personne d’autrui par violence, contrainte, menace ou surprise est un viol » (Article 222-23 du code pénal). Le terme viol s’emploie pour caractériser toute pénétration du corps humain, qu’elle soit vaginale, anale, buccale, pratiquée sans consentement et par tout intermédiaire (sexe, doigts, objets...).

- Le harcèlement moral sexiste : « (…) des agissements répétés ayant pour objet ou pour effet une dégradation des conditions de travail susceptible de porter atteinte à ses droits et à sa dignité, d’altérer sa santé physique ou mentale ou de compromettre son avenir professionnel (…) » (Article 222-33-2 du Code pénal). Si ces agissements sont liés au sexe de la victime, ils deviennent du harcèlement moral sexiste.

- La tenue vestimentaire : Courant dans la restauration ou dans les métiers d’accueil, le port d’une tenue « courte », connotée dans les représentations de chacun, peut se révéler insupportable pour la salariée.

- Affichage pornographique, blagues, insultes : « Le fait de diffuser sur la voie publique ou dans les lieux publics des messages contraires à la décence est puni de l’amende prévue pour les contraventions de 4ème classe » (article 624.2 du code Pénal). Le Code Pénal prévoit que les personnes morales peuvent être pénalement responsables.

- Le sexisme : Ordre moral, langage, misogynie… Pascale Molinier , dans son ouvrage « l’énigme de la femme active » note une des manifestation du sexisme ordinaire : « Qu’advient-il aux femmes qui exercent un métier exercé en majorité par des hommes ? Elles se heurtent inévitablement à la résistance des stratégies collectives viriles (...). Les femmes sont a priori jugées peu fiables ou vulnérables. »

- Chantage / Quid pro quo : Quand une personne propose quelque chose en échange de faveurs de nature sexuelle.

-  Violences verbales et harcèlement verbal : invitations, remarques, questions ou confidences sur la vie sexuelle de la victime ou de l’agresseur, propositions sexuelles, incitation à la prostitution …

- Violences non verbales et harcèlement non verbal : Regards appuyés, gestes équivoques, jeux de langues…

- Violences physiques et harcèlement physique : frôlements, attouchements, baisers, agressions physiques

Voir aussi le site de l’AVFT

Contact  |  Mentions légales  |  Plan du site